Ces propos au sujet de la guerre en RDC on susciter une vive polémique au pays

Julie

Ces propos au sujet de la guerre en RDC on susciter une vive polémique au pays beaucoup l’ont accusé d’avoir craché sur les victimes de la guerre dans la partie Est de la RD Congo

Ces propos au sujet de la guerre en RDC on susciter une vive polémique au pays beaucoup l’ont accusé d’avoir craché sur les victimes de la guerre dans la partie Est de la RD Congo, l’inspecteur général de finance chef de service fixe l’opinion Jules Alingete regrette que ses propos tenus à Houston aux Etats Unis lors d’un forum sur l’investissement est été sortie de leur contexte, il a fait cette mise au point devant cette échantillons de la diaspora congolaise des États Unis.

D’après IGF il n’a jamais été question de ne pas reconnaître la guerre, ni cracher sur les victimes de l’Est de la RD Congo, moins encore sur l’effort du chef de l’état et du gouvernement de rétablir la paix sur cette partie du pays Jules Alingete précise qu’il a plutôt rassuré les investisseurs sur le bon climat des affaires en RD Congo, il annonce par ailleurs, c’est qu’il qualifie de manipulation.

« Nous partageons la douleur de nos compatriotes de l’Est du pays, qui souffre les actes de guerre avec des tueries, de viol et des actes de barbarie, je regrette nos compatriotes été versé parce que mon propos a été sortis de leur contexte, nous avons été devant les investisseurs à Houston aux États-Unis.

Les investisseurs avaient besoin d’être rassuré, nous leurs avons clairement dit, il y a des avancées estimables en RD Congo en matière de lutte contre la corruption et le détournement de deniers publics, ils ne devaient pas avoir peur de la République démocratique du Congo est un pays fréquentable, en début du faite que nous avons un problème réel l’insécurité à l’est, particulièrement au Nord Kivu et au Sud Kivu et je peux ajouter également les territoires de Rutshouru. Nous sommes Congolais, et le Congo est un. Quand ça ne marche pas à Bunia, au Lualaba on ressent le même phénomène, quand ça ne marche pas a Béni c’est à Matadi, C’est à Kinshasa, Bandundu que nous ressentons le même problème. Nous ne pouvons pas donc cracher sur la mémoire des milliers des milliers de Congolais qui sont morts, nous devons les rassurer les investisseurs que notre pays est fréquentable que cette insécurité est contenue. Le président de la République à accepter d’engager des pourparlers avec les responsables de groupes armés pour mettre fin à cette situation, pour le même ordre d’idée le président de la République a décrété l’état de siège, je partage la douleur de mes compatriotes qui souffre à l’est du Congo et je leur dis, il s’agit d’une simple manipulation.»

Facebook Comments Box

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *