Détresse et Silence : Le Témoignage des Réfugiés Congolais en Ouganda

Partager

img 20240310 0837486519963906184287044

Détresse et Silence : Le Témoignage des Réfugiés Congolais en Ouganda

Dans le camp de transit de Nyakabande, situé en Ouganda, les réfugiés congolais sont confrontés à une réalité quotidienne marquée par l’adversité et le silence forcé. Un silence brisé par des témoignages recueillis clandestinement, révélant une vie de privations et de restrictions inhumaines.

Ces réfugiés, fuyant la violence et l’insécurité, se trouvent dans une situation de vulnérabilité extrême. « La souffrance que nous traversons ici est vraiment extrême », confie un réfugié sous couvert de l’anonymat. Il détaille un quotidien sans nourriture suffisante et des droits fondamentaux bafoués, notamment l’interdiction de rencontrer leurs épouses, malgré le lien du mariage.

La précarité de leur existence a malheureusement fait du camp un terrain fertile pour le recrutement par des groupes armés tels que le M23. « C’est suite à cette souffrance que le M23 vient chaque fois recruter les jeunes ici », continue le réfugié, évoquant la disparition de quatre de ses amis partis rejoindre les rangs du M23, attirés par des promesses de richesse et de pouvoir sur leurs terres en RDC.

Ces révélations mettent en lumière l’urgente nécessité d’une attention internationale et humanitaire accrue pour ces personnes déplacées, dont la souffrance est trop souvent ignorée ou passée sous silence.

Facebook Comments Box

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *