Guerre Russie-Ukraine : « Nous allons mettre en place un monitoring, pour le suivi de tous les impacts possibles », Nicolas Kazadi

Partager

3436AF7F D67F 4A93 B259 676702C0FEE7
Guerre Russie-Ukraine : « Nous allons mettre en place un monitoring, pour le suivi de tous les impacts possibles », Nicolas Kazadi

Guerre Russie-Ukraine : « Nous allons mettre en place un monitoring, pour le suivi de tous les impacts possibles », Nicolas Kazadi

Une situation de guerre entre Russie et Ukraine qui a déjà des conséquences économiques, telles que des perturbations dans la livraison des produits énergétiques, étant donné que la Russie est le deuxième producteur mondial de pétrole, après les Etats-Unis et produit 40% du gaz européen. Notez que Russie a dépassé l’Arabie saoudite en 2020 pour occuper la deuxième place de cette liste et produit aujourd’hui près de 10 millions de b/j, selon Forex Quebec


Depuis l’escalade entre les deux pays, le prix du baril de pétrole n’a cessé d’augmenter, se vendant maintenant à plus de 110 USD.
Les autorités congolaises surveillent de près tout. Avec certains membres de son équipe, le Premier ministre a évalué la situation mondiale et nationale du 9 au 28 février 2022 lors d’une réunion du Comité économique le mercredi 2 mars. Les activités militaires en Ukraine, selon le ministre des Finances, ont eu un impact sur les marchés mondiaux, notamment en ce qui concerne les prix des produits énergétiques.

Nicolas Kazadi, le ministre national des Finances, a expliqué que, « Le contexte, sur le plan international, est marqué par les efforts de reprise post-Covid. Mais ces efforts ont été perturbés par l’émergence des opérations militaires en Ukraine déclenchées depuis le 21 février. Lesquelles opérations ont eu également un impact sur les marchés internationaux, notamment les cours des produits énergétiques, dont le pétrole, les cours de certains métaux précieux, et sur les marchés financiers dont les principales places boursières ont clôturé en négatif à la fin du mois de février », Il a ajouté encore, « Sur le plan national, la situation macro-économique demeure stable aussi bien sur le marché des biens et services que sur le marché monétaire. Cependant, le CCE a noté que l’impact de la hausse des prix des produits énergétiques était de nature à avoir des conséquences difficiles pour l’économie congolaise qui importe l’intégralité de son pétrole. On a parlé des mesures à prendre dans l’urgence pour contrôler l’impact de cette hausse. On a cependant également noté que concernant les matières premières, les autres produits miniers, le Congo pourrait bénéficier d’une bonne tenue des cours y compris dans le contexte actuel de crise en Ukraine. Nous allons mettre en place un monitoring, pour le suivi de tous les impacts possibles de cette crise en Ukraine sur l’économie congolaise afin d’apporter de bonnes réponses »

Avant de conclure, Nicolas Kazadi a également assuré que les réserves de change de la RD Congo sont en bon état.


Le ministre a exprimé le cas de COVID, RAM et la visite du chef de l’État de Turquie et d’autres autorités, « ce mois était marqué par plusieurs rencontres internationales et notamment la visite d’État du Président de la Turquie, au cours de laquelle d’importants contrats et mémorandums d’entente ont été signés, notamment celui portant sur la construction du centre financier de Kinshasa. Nous avons également noté que sur le plan de la pandémie Covid, il y a une certaine baisse du nombre de cas et nous avons noté la décision du Conseil des Ministres de mettre fin au prélèvement du RAM. D’une manière générale, la situation est satisfaisante en dépit des points que j’ai mentionnés sur lequel un suivi particulier doit être fait qui pourrait avoir d’impact sur la hausse de certains prix »

Pour conclure le ministre de finances a promis que, « Nous allons mettre en place un monitoring, pour le suivi de tous les impacts possibles de cette crise en Ukraine sur l’économie congolaise afin d’apporter de bonnes réponses »

Facebook Comments Box

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *