« Il n’y a pas de guerre en RDC » : Jules Alingete a été interpellé à l’Assemblée nationale à l’initiative du député Jackson Ausse.

Partager

Jules Alingete IGF
« Il n’y a pas de guerre en RDC » : Jules Alingete a été convoqué à l’Assemblée nationale à l’initiative du député Jackson Ausse.

« Il n’y a pas de guerre en RDC » : Jules Alingete a été interpellé à l’Assemblée nationale à l’initiative du député Jackson Ausse.

À l’initiative du sénateur Jackson Ausse, l’inspecteur général des Finances, le chef de cabinet Jules Alingete Key, a été convoqué à l’Assemblée nationale. Cette interpellation du numéro un de l’IGF vient en réponse à ses propositions « graves » faites aux États-Unis sur la situation sécuritaire qui prévaut en République démocratique du Congo.

JulJules Alingete, membre du Parlement, aurait ignoré le fait que la RDC était en guerre lors d’une réunion avec des partenaires aux États-Unis. « Il n’y a pas de guerre en RDC », a-t-il déclaré. C’est la raison pour laquelle l’élu national interroge le bienfaiteur de l’IGF.

Le député Jackson Ausse a écrit, ce jeudi 28 avril au président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso : « fondant sur les dispositions de l’article 193 du règlement intérieur de notre chambre, j’ai l’honneur de vous transmettre en annexe l’interpellation adressée à Monsieur l’Inspecteur Général des Finances, Chef de service »

Selon l’élu d’Irumu, en Ituri, les propositions faites par Jules Alingete devant des investisseurs américains à Selon l’élu d’Irumu, en Ituri, les propositions faites par Jules Alingete devant des investisseurs américains à Houston, texas (USA), visent à saboter les efforts déployés jusqu’à présent par les forces armées congolaises pour le rétablissement de la paix dans l’est du pays, comme l’indique l’élu d’Irumu.

« Ce tableau tel que peint par le Chef des services des finances publiques nous met en porte à faux avec la population. Et nous, en tant que représentation nationale, on ne peut pas rester silencieux devant les affirmations qui veulent voiler la situation de la violence qu’il y a dans le pays. Au moment où je vous p« Ce tableau tel que peint par le Chef des services des finances publiques nous met en porte à faux avec la population. Et nous, en tant que représentation nationale, on ne peut pas rester silencieux devant les affirmations qui veulent voiler la situation de la violence qu’il y a dans le pays. Au moment où je vous parle, il y a des corps qui jonchent la terre et on ne les a pas encore enterrés. Nous perdons nos vaillants militaires sur les lignes des fronts. Et l’inspecteur des finances se permet de dire qu’il n’y a pas de guerre en République démocratique du Congo. C’est de l’injure envers la population du Congo », a martelé, face à la presse, Jackson Ausse lors du dépôt de son interpellation.

Facebook Comments Box

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *