La lettre de Corneille Nangaa à Cyril Ramaphosa

Partager

20230706145233685289 f0wxgwhwiaaxbow5910094014156534039

L’Alliance Fleuve Congo Interpelle le Président Ramaphosa sur la Crise Congolaise

Rutshuru, le 05 mars 2024 – Dans une lettre ouverte adressée au Président Cyril Ramaphosa, l’Alliance Fleuve Congo, par la voix de son coordonnateur, Cornielle Nangaa Yobeluo, exprime ses préoccupations quant à la situation politique et identitaire en République Démocratique du Congo (RDC).

Le groupe souligne que la crise congolaise est principalement politique et interne et nécessite une solidarité africaine plutôt que des interventions militaires. L’Alliance insiste sur le fait que la résolution doit rester politique et entre Congolais.

L’Alliance évoque une série d’événements troublants en RDC, y compris l’assassinat de figures politiques et militaires et le massacre de plus de 150 Wazalendo par la Garde Républicaine, qui ébranlent la nation et l’humanité toute entière. Elle pointe du doigt la gouvernance de Félix Tshisekedi, la mauvaise gestion du pays, et des actes qu’elle qualifie d’injustices, notamment en ce qui concerne les élections de 2023, qu’elle considère comme illégitimes et entachées de fraudes.

La lettre met en cause directement Tshisekedi, l’accusant de s’être auto-proclamé président et de perpétuer une guerre qui serait motivée par des intérêts miniers particuliers plutôt que par le bien-être du peuple congolais. Elle questionne également le soutien de l’Afrique du Sud à ce qu’elle perçoit comme un régime oppressif.

L’Alliance appelle à une révolution politique visant la stabilité holistique de l’État, la démocratie, et la dignité humaine. Elle cherche à établir un État moderne vivant en harmonie et paix avec ses voisins au cœur de l’Afrique, en faisant du pays une terre d’opportunités.

Dans cette perspective, l’Alliance demande à Ramaphosa de reconsidérer son engagement envers Tshisekedi, invoquant les valeurs historiques partagées entre la RDC et l’Afrique du Sud, y compris l’héritage de Nelson Mandela et le rôle de Thabo Mbeki dans la facilitation du dialogue inter-congolais.

Ce communiqué exprime l’espoir d’une intervention diplomatique sud-africaine pour aider à résoudre la crise congolaise, en respectant les principes de liberté, d’égalité et de justice pour tous.

Facebook Comments Box

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *