La société civile du Nord-Kivu appelle le chef de l’Éta à dépêcher au Nord-Kivu en toute urgence

Partager

fb img 1710167762566688993994820665859

Appel à la Prudence dans l’Application des Tactiques Militaires au Nord-Kivu

Goma, 11 mars 2024 – Dans un communiqué de presse récent, la Coordination Provinciale du Nord-Kivu de la Société Civile Forces Vives de la République Démocratique du Congo a mis en garde contre l’utilisation de tactiques militaires défensives et de replis stratégiques intempestifs face aux progrès du groupe rebelle M23-RDF.

Les récents affrontements ont révélé des pratiques qui inquiètent la Coordination, notamment l’imposition de restrictions sur les rencontres et la communication, même pour les couples légalement mariés. Cela s’ajoute à des conditions déjà pénibles, caractérisées par une grave pénurie de nourriture et une durée de séjour prolongée dans les camps, conduisant à une situation désespérée.

Selon des réfugiés, cette détresse serait exploitée par le M23 pour recruter des jeunes hommes, avec des promesses fallacieuses de richesse et de pouvoir en RDC. Ces pratiques de recrutement soulèvent des préoccupations majeures, notamment le fait que des jeunes enrôlés ne donnent plus signe de vie après leur départ.

La Coordination appelle le Président de la République et Commandant Suprême des FARDC à intervenir, exhortant à une prise en charge plus humaine et respectueuse des droits fondamentaux. Elle demande aussi aux organisations humanitaires et aux personnes de bonne volonté de s’unir pour offrir une assistance aux déplacés de guerre.

Face à la crise humanitaire et sécuritaire actuelle, l’engagement collectif est crucial pour préserver la dignité et la sécurité des populations vulnérables dans la région du Nord-Kivu.

Facebook Comments Box

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *