L’aéroport de N’djili est en activité depuis 63 ans, depuis sa construction le 14 février 1959. Où en sommes-nous avec le projet de modernisation?

Partager

DcMv1TYXUAACd d

L’aéroport de N’djili est en activité depuis 63 ans, depuis sa construction le 14 février 1959. Où en sommes-nous avec le projet de modernisation?

L’aéroport de N’djili est en activité depuis 63 ans, depuis sa construction le 14 février 1959.
L’aéroport de N’djili est en activité depuis 63 ans, depuis sa construction le 14 février 1959.
L’aéroport de N’djili est en activité depuis 63 ans, depuis sa construction le 14 février 1959.
L’aéroport de N’djili est en activité depuis 63 ans, depuis sa construction le 14 février 1959.

Henri Cornelis, gouverneur général du Congo belge, Ruanda-Urundi, inaugure l’aéroport N’djili à Léopoldville (Kinshasa) le 14 février 1959. Sa piste de 4 694 mètres sera la plus longue du monde jusqu’au milieu des années 1960.

Tout a commencé en 1949 avec l’établissement du Plan général de développement des aéroports de la colonie. Le gouvernement colonial allouera 964 millions de francs belges (Il est d’environ 238 969 11.36 en Euro, en 2022) à ces initiatives. L’aéroport N’djili de Léopoldville recevra le plus d’attention.

Les travaux commencent en 1951, et en 1953, la voie et les premières structures techniques sont achevées, permettant aux Chemins de fer nationaux belges (SABENA) d’arriver à N’djili. L’aérogare sera achevé en 1958 avant d’être inauguré le 14 février 1959.

L’aéroport de N’djili a été construit par les autorités coloniales dans le but de créer une plateforme de correspondance pour la compagnie aérienne belge SABENA. N’djili était censé recevoir des avions d’urgence qui les emmèneraient à Léopoldville à 7h30.m.

Rappelons qu’Air Congo comptait 160 pilotes pendant la période coloniale. Le Congo congo-belge était le seul pays d’Afrique capable de réparer des moteurs Rolls-Royce, des radars et d’autres équipements de haute technologie. En conséquence, N’djili a été surnommé « la plaque tournante de l’Afrique » sur la carte belge.

N’djili est toujours le plus grand aéroport de la RDC aujourd’hui. FIH est son code international (IATA). L’aéroport dispose d’une résistance de voie de 20 tonnes par simple roue isolée, de 40 tonnes par roue jumelées et de 100 tonnes par boggie.

Le projet de modernisation de l’aéroport N’Djili à Kinshasa

Le mercredi 02 mai 2018 l’ex-chef de l’Etat de rd Congo Joseph Kabila, a posé la première pierre du nouveau terminal de l’aéroport international N’Djili de Kinshasa le mercredi 2 mai 2018.
Le mercredi 02 mai 2018 l’ex-chef de l’Etat de rd Congo Joseph Kabila, a posé la première pierre du nouveau terminal de l’aéroport international de N’Djili
Le mercredi 02 mai 2018 l’ex-chef de l’Etat de rd Congo Joseph Kabila, a posé la première pierre du nouveau terminal de l’aéroport international N’Djili de Kinshasa le mercredi 2 mai 2018.
Le mercredi 02 mai 2018 l’ex-chef de l’Etat de rd Congo Joseph Kabila, a posé la première pierre du nouveau terminal de l’aéroport international de N’Djili
Le mercredi 02 mai 2018 l’ex-chef de l’Etat de rd Congo Joseph Kabila, a posé la première pierre du nouveau terminal de l’aéroport international N’Djili de Kinshasa le mercredi 2 mai 2018.
Le mercredi 02 mai 2018 l’ex-chef de l’Etat de rd Congo Joseph Kabila, a posé la première pierre du nouveau terminal de l’aéroport international de N’Djili

Le mercredi 02 mai 2018 l’ex-chef de l’Etat de rd Congo Joseph Kabila, a posé la première pierre du nouveau terminal de l’aéroport international de N’Djili.

Le prochain terminal, évalué à 364,9 millions de dollars pour un contrat de 36 mois, aura une capacité de 40 000 m2, soit quatre fois celle du terminal existant. Il s’agit aussi de construire de nouvelles lignes et un nouveau parking.

La Régie des voies aériennes (RVA) et la société chinoise Weihai International Economic and Technical Cooperative ont signé un accord (WIETC). Et les travaux sont cofinancés à hauteur de 40% par la banque chinoise Exim Bank et la RDC.

Selon la télévision d’État, Kinshasa a jusqu’à présent débloqué 20 millions de dollars pour le projet. Et José Makila confirmé cette information en 2020: “Au lancement officiel des travaux par le président Joseph Kabila, le 2 mai 2018, un acompte de 20 millions USD a été payé par la RDC et les travaux devraient durer 36 mois”.

Jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons pas vu l’avancement de ces travaux. Cependant, c’était le mercredi 27 mai 2020 lorsque l’ancien ministre des Transports, Didier Mazengu Mukanzu est convoqué devant le Sénat en réponse à la question orale du sénateur José Makila. Didier Mazengu Mukanzu a dit aux sénateurs que les études techniques et topographiques du projet, ainsi que les études de faisabilité, sont déjà achevées à 80%. Et il a ajouté que, “Le retard enregistré dans l’exécution des travaux est causé par la pandémie à Coronavirus. Nous avons mis en place un comité de pilotage composé des experts des ITPR, de la RVA et de son ministère, afin de redynamiser ce projet”

Peut-on espérer que ce projet aura encore lieu après la période covid-19 ou va-t-il aussi s’effondrer comme d’autres projets ?

L’aéroport de N’djili est en activité depuis 63 ans. Le projet de modernisation pourrait rehausser le niveau de cet aéroport. Malheureusement, personne ne sait si ce projet se poursuivra jusqu’au bout.

Facebook Comments Box

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *