Le ministère public a requis la peine capitale, à Ferdinand Kambere secrétaire permanent adjoint de PPRD

Partager

Le ministère public a requis la peine capitale, à Ferdinand Kambere secrétaire permanent adjoint de PPRD
Le ministère public a requis la peine capitale, à Ferdinand Kambere secrétaire permanent adjoint de PPRD

Le ministère public a requis la peine capitale, à Ferdinand Kambere secrétaire permanent adjoint de PPRD pour coups et plaisir contre son camarade de parti était devant son juge Natural, lundi.

Le ministère public a requis la peine capitale, à Ferdinand Kambere secrétaire permanent adjoint de PPRD pour coups et plaisir contre son camarade de parti était devant son juge Natural, lundi.

Le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe qui a pris l’affaire en délibérer a promis des rendre son verdict dans les délais de la loi donc dans 10 jours cela tombe le 17 mars. Secrétaire général adjoint du PPRD Ferdinand Kambere a dit après les réquisitoires de ministère public.

« Martelé par les réquisitions, Le ministère public, à être condamné pour la peine capitale pour d’un fait, que professeur Niabirunbu a qualifié de Bénin, le querelle de cabaret. Le fait, que moi-même je n’ai jamais reconnu je suis la victime comme ça a été démontré par mes avocats, c’est une cabale montée. Tout a été monté bien ce procès m’a permis de comprendre que mouvement qu’on appelle les révolutionnaires qui cherchaient ma tête par des canal des professeurs Niabirunbu, pour finalement m’atteindre,  parce que ce poste qu’il vente tant, comme tant juter, ils ont attendu que je sois venté pour que nous apprenions a quoi la partie se opposé que la CENI nous voyons ,qu’ aujourd’hui il n’est pas surprenant que ils ont déjà sollicités pour ce poste, cela que je sois en détention malheureusement pour eux, il est passé par le parquet les  parquets pourra les aider. Le parquet met poursuite pour tentative de meurtre, c’est la lecture combinée des articles 4 et 44, je l’ai vu le ministère public, balbutier sont incapables de développer les éléments les tentatives de meurtre je ne suis pas poursuivi pour meurtre, je suis poursuivi pour les tentatives de meurtre, lorsqu’on est suivi par les tentatives de meurtre, ce ne sont pas des éléments constituent du meurtre pour analyser ici Personne n’est mort. », dit Ferdinand Kambere secrétaire permanent adjoint de PPRD.

Facebook Comments Box

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *