Les Forces de Défense du Burundi Réfutent les Accusations d’Attaques en RDC

Partager

thumbs b c 26df99545fe942821e33c968cc4b00ea2307144187527908606

Les Forces de Défense du Burundi Réfutent les Accusations d’Attaques en RDC

Bujumbura, le 17 mars 2024 – La Force de Défense Nationale du Burundi (FDNB) a émis un communiqué de presse pour contester fermement les allégations diffusées sur les réseaux sociaux impliquant ses militaires dans des attaques contre les civils Banyamurenge dans les hauts plateaux d’Uvira au Sud Kivu en République Démocratique du Congo (RDC).

Selon le communiqué daté du 6 mars 2024 par le coordinateur du groupe d’autodéfense civile Twirwaneho, ces attaques auraient eu lieu entre le 02 et le 06 mars 2024 et auraient causé de nombreux dégâts matériels, bien que le bilan exact n’ait pas été précisé.

La FDNB a rejeté ces accusations qui impliquent injustement ses soldats, déployés au Sud Kivu dans le cadre d’une mission de restauration de la paix et de sécurité exécutée avec professionnalisme et respect des droits humains. La déclaration souligne que les militaires burundais ne pourraient en aucun cas être impliqués de près ou de loin dans des actions violant les droits de l’homme.

Le porte-parole de la FDNB, le Général de Brigade Gaspard Baratuza, a condamné avec la plus grande fermeté ces accusations mensongères à caractère ethnique, insinuant qu’elles n’ont pour but que de ternir l’image des forces armées burundaises.

Pour conclure, la FDNB tient à rassurer l’opinion nationale et internationale sur son engagement continu en faveur de la restauration de la paix et de la stabilité, partout où ses services seront nécessaires.

Facebook Comments Box

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *