Nord-Kivu: Les étudiants de Goma appelés à participer aux efforts de sécurisation de la province

Partager

Temba

Nord-Kivu: Les étudiants de Goma appelés à participer aux efforts de sécurisation de la province

Les étudiants de la ville de Goma appeler à participer aux efforts de sécurisation de la province du Nord-Kivu, appelle lancé par le porte-parole militaire en province au cours de la conférence débat organisée par la société civile, à travers cette thématique, réforme du secteur de la justice, une conférence qui avait pour but de renforcer la relation « civilo-militaire’ pour la paix et l’engagement civique.

Devant les étudiants de Goma c’est Samedi, liteaunent colonel, Idjike Kayiko Guyaume porte-parole militaire en Provence et expert en communication du gouvernement militaire en toile de fond, la collaboration entre les jeunes étudiants et les forces de défense et de sécurité en ce qui concerne l’engagement civique et la promotion de la paix.

« Vous êtes sans oublier que, au regard des statistiques que nous avons, la jeunesse est à la fois auteur et victime de safres qui mettent les groupes armés, donc dans ce cadre-là de rapprocher, la population d’une manière générale, et plus particulièrement les étudiants de l’air armée, il était vraiment très important qu’on puisse faire cet échange des manières asco, la population ou la jeunesse puisse jouer réellement le rôle qu’il doit jouer pendant cet état des sièges. Lesquels rôle consiste, n’est-ce pas ? à dénoncer l’ennemi qui a toujours tendance à se diluer dans la population », liteaunent colonel, Idjike Kayiko Guyaume porte-parole militaire.

Pour ces étudiants tout premiers organisateurs, cette conférence avait son sens pour expliquer les travails de services de sécurité dans ces moments exceptionnels, de l’état des sièges souvent.

« Souvent méthode fardeau sur la police ou bien nos soldats disant qu’il ne sécurisent pas mais dans en entrée, quand, je viens de comprendre que nous avons aussi la charge. Et donc il faudrait vraiment collaborer avec la police et l’armée pour leur faciliter la tâche de nos sécurisé. », a déclaré l’un des étudiants.

« L’armée a expliqué à la jeunesse comment est-ce qu’aujourd’hui on peut fonctionner ensemble pour lutter contre l’insécurité. La même chose a été fêtée au niveau de la police et vous avez vu l’engagement des jeunes. L’engagement des étudiants à travailler avec l’armée, à travailler avec la police pour évidemment lutter contre l’insécurité. », Disons l’une des autorités provinciales.

Soulignons que si tu conférence débat était organisé par le réseau pour la réforme du secteur de la justice, en collaboration avec les services des communications, de l’armée et de la police.

Facebook Comments Box

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *