Nous sommes déjà, je dirais, en opération mais dans les conditions actuelles, une guerre ne peut pas être déclarée

Partager

img 20240207 1105111449689675713382080

Restaurer la Sécurité au Milieu des Défis Institutionnels : Déclarations de Patrick Muyaya

Dans un discours récent, Patrick Muyaya a abordé la question de la sécurité dans le contexte actuel marqué par l’installation de nouvelles institutions en République démocratique du Congo (RDC). Le porte-parole du gouvernement a souligné que bien que des opérations soient en cours, il est difficile de déclarer officiellement une guerre en raison de la phase d’établissement des nouvelles institutions.

Muyaya a expliqué que, conformément aux conditions constitutionnelles en cours, même si le président de la République le désirait, déclarer la guerre n’était pas actuellement possible. Il a mis en avant l’importance de se concentrer sur les mesures prises pour restaurer la sécurité dans certaines parties du territoire national, soulignant que cela demeure la priorité à l’heure actuelle.

Le porte-parole a mis en lumière les défis de communication entourant les opérations en cours. Il a noté que lors des actions militaires, telles que les bombardements ou l’utilisation de drones, la communication n’était pas toujours une priorité. Muyaya a souligné que l’accent devrait être mis sur les actions concrètes entreprises sur le terrain pour rétablir la sécurité.

En concluant son discours, Patrick Muyaya a souligné que, malgré les défis institutionnels en cours, l’objectif principal demeure la restauration de la sécurité nationale. Les déclarations reflètent la complexité de la situation actuelle en RDC, où la stabilité sécuritaire est cruciale même dans un contexte d’évolution institutionnelle.

Facebook Comments Box

Partager

One thought on “Nous sommes déjà, je dirais, en opération mais dans les conditions actuelles, une guerre ne peut pas être déclarée

  1. Hum ok patrick muyaya si ta famille était la tu allais consulté la constitution, comme il n’a pas votre famille ni d’un président alors rester dans ton fauteuil pour voir le cinéma.

    Un jour il y’aura un président avec son gouvernement de Kabila le père…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *