Président Félix Tshisekedi réside depuis hier à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga

Président Félix Tshisekedi réside depuis hier à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga
Président Félix Tshisekedi réside depuis hier à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga

Président Félix Tshisekedi réside depuis hier à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga

Il va présider les travaux de clôture, ce jeudi la table ronde. Les conflits intercommunautaires entre Kasaien et Katangais, la cage Qui est aussi dans ces travaux appelle les hommes politiques avaient mettre en œuvre la recommandation de cette table ronde. George Kapiamba le président d’ONG à cage.

« Des travaux vont être bouclé aujourd’hui Jeudi comme ça que vous avez suivi l’arrivée du président de la République à Lubumbashi ce mercredi dans la soirée, c’est pour présider ces cérémonies. Et nous retrouvons aussi ici à Lubumbashi dans le cadre de notre travail de sensibilisation des plaidoyers mais aussi pour exercer la pression aux différents leader, sens oublié les autorités, nos propositions soit prises en compte pour que nous puissions tous être témoin des engagements les uns et des autres. Mais non seulement ça, nous attendons aussi les engagements du côté du gouvernements à ce qui concerne la mise en œuvre effective des politiques publiques capable de pouvoir participer à la sédentarisation de popularisation à travers l’opportunité d’emploi stable et rémunérateur. »  

Qu’est-ce que vous recommander aux acteurs politiques qui aujourd’hui attise le feu, concernant c’est qu’on qualifie les conflits intercommunautaires ?

« Aux acteurs politiques socio-économiques et culturels nous leur demandons de participer de manière active à la déconstruction effective des discours de la haine, et ils doivent considérer que cette responsabilité est collective, que chacun doit jouer son rôle a contribuent à la création de conditions de bien vivre ensemble et d’une cohésion nationale pouvant à la production d’une prospérité partagée entre tous les Congolais pour les biens du Congolais. »

Facebook Comments Box

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *