Rencontre historique entre Mobutu et LD Kabila sous la médiation de Mandela et des Américains.

Partager

Rencontre historique entre Mobutu et LD Kabila sous la médiation de Mandela et des Américains.
Rencontre historique entre Mobutu et LD Kabila sous la médiation de Mandela et des Américains.

Rencontre historique entre Mobutu et LD Kabila sous la médiation de Mandela et des Américains.

Le 4 mai 1997, rencontre historique entre Mobutu et LD Kabila (alors président de l’AFDL), sur l'”Outeniqua” (navire de guerre sud-africain, ancré au large de Pointe-Noire/Congo-Brazza), sous la médiation de Mandela et des Américains. 12 jours après, Kinshasa tombait.

Rencontre historique entre Mobutu et LD Kabila sous la médiation de Mandela et des Américains.
Rencontre historique entre Mobutu et LD Kabila sous la médiation de Mandela et des Américains.

Pour ce tête-à-tête, chaque camp refusait le lieu proposé par l’autre. Les USA avaient finalement apporté leur appui aux négociateurs SudAf en proposant une rencontre en mer. Mobutu était apparu affaibli car il était convalescent à la suite d’une opération de la prostate.

Pour Mobutu, il s’agissait de négocier “un cessez-le-feu” tandis que LD Kabila voulait négocier “les modalités de la démission de Mobutu”. LD Kabila avait alors soumis à Mobutu un document à signer par les parties, au terme duquel Mobutu abandonnerait le pouvoir à l’AFDL.

Rencontre historique entre Mobutu et LD Kabila sous la médiation de Mandela et des Américains.
Rencontre historique entre Mobutu et LD Kabila sous la médiation de Mandela et des Américains.

En retour, il serait garanti à Mobutu sa sécurité et celle des siens, qu’il bénéficierait d’une retraite dorée, d’une garde personnelle et d’un secrétariat privé. Mais lorsque Mobutu était revenu dans la salle, c’était pour décliner l’offre au grand dam de Mandela.

L’échec des négociations d’Outeniqua était accueilli comme une douche froide à Kinshasa, et du coup tout le monde s’était mis à l’attente des forces de l’AFDL de LD Kabila (qui volaient de victoires en victoires sans résistance). 12 jours plus tard, l’AFDL s’emparait de Kinshasa.

Facebook Comments Box

Partager

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *