Sama Lukonde s’oppose à l’appel de l’opposition à un dialogue au sujet de la Commission électorale.

Sama Lukonde s’oppose à l’appel de l’opposition à un dialogue au sujet de la Commission électorale.

Sama Lukonde s’oppose à l’appel de l’opposition à un dialogue au sujet de la Commission électorale.

Le premier ministre Sama Lukonde juge le bilan Positif au regard des objectifs fixés, il parlait des plusieurs progrès réalisés sur le plan sécuritaire, la santé, l’éducation et l’économie, il reconnaît de même que beaucoup reste à faire au regard des attentes des peuple congolais qui n’ont pas encore des réponses, Jean Michel Sama Lukonde, Premier ministre, il était face au public. A l’occasion de l’an 1 de son gouvernement, il répond des questions de Christian Lusakueno de top Congo et Anita Luamba de la RTNC.

« Les bilans des points de vue de l’action, des objectifs qui nous ont été fixée, moi je peux considérer qu’en tout cas toutes les bactéries ont été mise en marche, je considère que c’est satisfaisant mais de l’autre côté, il faudrait retourné par rapport à l’attente de la population donc là ce point de vue-là, peut-être oui, il y a encore les attentes. 

Nous sommes déterminés à les racontés. Je vais rappeler les objectifs qui nous avaient été données notamment le rétablissement de l’autorité de l’État ainsi que la sécurité particulière à l’est de la République démocratique du Congo. Ensuite, la santé l’éducation, qui font partie de nos première priorités et pour finir notre système noter cadre macroéconomique avec les réformes apporter, Finalement se donner les moyens de notre politique à atteindre les objectifs et à la clé bien sûr,

l’organisation des élections, tous les travails doit être fait pour que chaque congolais et congolaise soit doté, d’une carte d’identité pour y arriver, nous regardons les structures qui sont, le  nôtre notamment l’ONIP et nous nous rendons compte que malgré que cet instrument a été mis en place, beaucoup d’autres structures notamment provincial et local n’ont pas encore été mis en place, et donc nous avons pensé finalement ça n’avait été déjà proposé depuis 2006,donc l’occasion nous ait donné de n’est pas faire la même chose qu’en 2006,2011 et 2018 mais cette fois ci, on va vers la mutualisation de  services notamment la CENI ,d’INS et l’ONIP pour pouvoir arriver à ces recensements. »

Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde n’est pas favorable à l’appel de l’opposition à un dialogue au sujet de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). il précise que c’est le Parlement qui est chargé de ces questions. Il écarte par ailleurs tout risque de contestation et de violence autour des élections, une majorité claire, selon lui soutient le régime, contrairement aux précédents scrutins.


Pour Sama Lukonde les élections auront bel et bien lieu en 2023. Le report de l’élection présidentielle, prévue en décembre 2023, n’est même pas une possibilité, rejetant les soupçons de glissement du calendrier électoral et promettant que les élections générales auront bel et bien lieu comme prévu en 2023.

Facebook Comments Box

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *